Plus d'actions...

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

La souffrance animale est-elle un sujet de seconde zone ? Le site Politique & Animaux, à l’instar d’autres sites comme Mon député sur les votes à l’Assemblée ou le Véritomètre d’Owni, est un outil au service des citoyens. Il se propose de noter les politiques sur la condition animale.

1 Sarkozy : un lustre de politique du pire

Cinq ans pour agir, cinq ans pour dégrader encore un peu plus la situation de nombreux animaux :

chassés ? Si possible plus tôt, ou plus longtemps ;

- en élevage intensif ? On vous facilite la procédure d’installation ;

- dans les abattoirs ? Les vétérinaires ne sont même plus obligatoires ;

- dans les arènes ? La corrida classée au patrimoine culturel ;

- et dans l’assiette ? Obligation de servir des produits d’origine animale deux fois par repas dans les cantines scolaires.

Nicolas Sarkozy, la souffrance forte.

2 Hollande : l’art de ne rien dire

Prudence et évitement des questions non consensuelles pour le socialiste. Hormis une position favorable à l’attribution du statut juridique « d’être sensible » à l’animal et quelques vagues considérations sur les animaux d’élevage, Hollande joue ses jokers du « dialogue », de « l’apaisement » et du « y a pire ailleurs » dès que la chasse, la corrida, la fourrure ou les trafics sont abordés.

L’art de ne rien dire prélude à l’art de ne rien faire ?

3 Mélenchon : petite révolution

La réponse de Jean-Luc Mélenchon sur la corrida – « Je ne peux répondre avec précision à la question que vous me soumettez » – pouvait sembler mal présager du reste. Impression démentie par la lettre du Front de Gauche aux associations de protection animale. On y prône :

- la sortie du modèle de production en batterie et de la pêche intensive ;

- l’offre d’un menu alternatif végétarien dans la restauration collective ;

- l’abolition de la chasse à courre, des lâchers ou du déterrage.

En un mot, un sort vraiment moins cruel pour quelques milliards d’animaux.

4 Le Pen : tout et son contraire

A l’avant-garde de la protection des animaux quand il s’agit de dénoncer le halal et l’abattage sans étourdissement ; à l’arrière-garde toutes lorsqu’il s’agit de faire plaisir aux chasseurs, à l’industrie de la pêche ou aux producteurs de foie gras. Une meilleure protection promise aux animaux de compagnie ou de laboratoire.

Le programme de Marine Le Pen parle « d’offrir un espace vital décent aux animaux » mais l’eurodéputée vote contre l’abaissement des densités dans les élevages intensifs de poulets. Dédoublement de la personnalité ou chasse aux électeurs ?

5 Bayrou : vous avez dit au centre ?

Contrairement au Président sortant, le candidat du MoDem serait disposé à donner le statut légal d’« êtres sensibles » aux animaux. Ceci mis à part, avec François Bayrou, c’est la garantie de voir la chasse soutenue, la corrida préservée, les cirques détenteurs d’animaux laissés en paix. L’homme s’élève contre les quotas de pêche européens et autres normes de bien-être en élevage qui dérangent les professionnels.

Bayrou : un clone de Sarkozy sur le chapitre des animaux ?

6 Joly : verte, mais pas mûre

Après avoir tenu des propos mal informés sur la souffrance des animaux abattus ou témoigné des égards à la tradition tauromachique ou à la vénerie, Eva Joly change d’attitude : sur Rue89, elle s’élève contre le rapport cruel aux animaux entretenu par l’élevage intensif, l’expérimentation animale ou les cirques.

Elle plaide en faveur d’un nouveau statut juridique pour les animaux, qui cesseraient d’être des « biens meubles » et préconise une diminution de la consommation de viande. Au total, un programme ambitieux et prometteur.

7 Dupont-Aignan : un ami des animaux sélectif

Le candidat de Debout la République est engagé pour certains animaux, comme les animaux de compagnie ou les animaux captifs dans les cirques. Il a parfois retourné sa veste : initiateur d’une proposition de loi pour abolir la chasse à courre, il déclare forfait quelques jours plus tard suite aux protestations des chasseurs.

Pour le reste (élevage intensif par exemple), il promet peu et espère beaucoup de concertation avec les filières qui causent le malheur des animaux. Il se montre plus amis des pêcheurs que des poissons sur la question de la surpêche.

8 Poutou : bonne patte

Le candidat du NPA compte parmi les bêtes rares qui ont inclus une page « protection animale » dans leur programme présidentiel. Il confirme ses bonnes dispositions sur la plupart des thèmes de protection animale dans ses réponses à divers questionnaires.

9 Arthaud : à bas le capitalisme

Pour Nathalie Arthaud, le système capitaliste est à l’origine de la condition faite aux animaux. Assez peu loquace sur le sujet, elle répond néanmoins qu’elle soutiendrait volontiers l’interdiction de certaines pratiques cruelles comme la corrida, la chasse à courre ou l’élevage intensif.

Sur l’expérimentation, elle s’en remet au cadre légal actuel très permissif.

10 Cheminade : y a qu’à demander

En parcourant son site, rien, mais rien, n’indique qu’il puisse avoir le moindre projet qui bénéficie aux animaux. Mais quand on l’interroge sur l’expérimentation, la chasse, la corrida, la fourrure, l’élevage, les positions qu’il exprime le classent parmi les meilleurs.

 

Le point de vue des écologistes

  • Dogmatique traitant autrui de dogmatique
    Christophe Ramaux en mai 2020 : « Avec la décroissance, il n’est pas possible d’augmenter significativement le revenu des plus démunis en pariant uniquement sur le fait de « faire payer les riches »… Réduire le PIB c’est réduire la production et la demande, mais aussi automatiquement les revenus distribués… Le découplage entre production et émissions de GES a …

    Dogmatique traitant autrui de dogmatique Lire la suite »

  • L’écologisme sera la religion du XXIe siècle
    Toute politique renvoie à un ensemble de prémisses fondamentales sur ce que sont le monde, le réel, la vie, donc à une ontologie (une métaphysique) qui formate nos croyances. La politique ramène donc à des conceptions religieuses au sens de « ce qui nous relie » et fait société. Et toute religion est une construction sociale élaborée …

    L’écologisme sera la religion du XXIe siècle Lire la suite »

  • Convention citoyenne CLIMAT, pschittt…
    Les 150 tirés au sort de la convention citoyenne pour le climat ont longuement débattu en visioconférence les 30 mai et 31 mai 2020 : près de 150 propositions visant à « changer en profondeur la société ». Il n’était pas facile de se mettre d’accord ! Alors on vote, on élague, et on oublie toute virulence. Les 19, 20 et …

    Convention citoyenne CLIMAT, pschittt… Lire la suite »

  • Biosphere-Info, SARS-CoV-2 et choc pétrolier
    Notre synthèse « Biosphere-Info » paraît le premier de chaque mois. Pour la recevoir gratuitement par mail, il suffit de contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Un événement chasse l’autre. Les médias nous font passer avec trop de facilité d’une spectacularisation à une autre ; avant-hier le réchauffement climatique, hier le terrorisme, aujourd’hui la pandémie, demain… on en oublie la descente énergétique. …

    Biosphere-Info, SARS-CoV-2 et choc pétrolier Lire la suite »

  • Scolarité, l’éducation à l’écologie absente
    Surtout pas de catastrophisme dans l’éducation nationale : « La prise de conscience des questions environnementales, économiques, socioculturelles doit, sans catastrophisme mais avec lucidité, aider les élèves à mieux percevoir l’interdépendance des sociétés humaines avec l’ensemble du système planétaire et la nécessité pour tous d’adopter des comportements propices à la gestion durable de celui-ci (circulaire de juillet …

    Scolarité, l’éducation à l’écologie absente Lire la suite »

  • du point de vue des écolos, quelle écologie ?
    Thèse :« Le problème, c’est qu’il y a deux courants très opposés dans la famille écolo. Le courant qui voit dans l’écologie une sorte de perfection comme les communistes. Et un courant  qui est celui de l’ajustement permanent. »  Commentaire de biosphere : D’accord pour l’opposition entre deux courants, le manichéisme simplifie la pensée, mais il faut préciser davantage pour …

    du point de vue des écolos, quelle écologie ? Lire la suite »

  • DéCONfinement, le point de vue des écolos
    Globalement nous défendons l’idée qu’il faut sortir du culte de la croissance. Si on veut respecter l’Accord de Paris, il faudrait que la baisse annuelle du rejet de gaz à effet de serre soit celle qui a eu lieu pendant le confinement. Cela donne une idée de l’effort qu’il faudrait réaliser et du changement de …

    DéCONfinement, le point de vue des écolos Lire la suite »

  • Covid-19, choisir la sélection naturelle ?
    Il y avait deux stratégies en présence pour enrayer les contaminations, l’immunité collective ou la distanciation sociale. Aux dernières nouvelles, le virus SARS-CoV-2 entraîne bien une immunité protectrice. L’infection suscite la production d’anticorps et ceux-ci possèdent une action neutralisante contre ce coronavirus encore présente six semaines après l’apparition des symptômes. Maintenant on s’interroge sur l’efficacité …

    Covid-19, choisir la sélection naturelle ? Lire la suite »

  • Financer la bagnole ou marcher à pied ?
    L’auto, ça tue, ça pollue et ça rend con. La preuve, c’est le gouvernement français qui donne quelque 8 milliards pour un secteur automobile employant 900 000 personnes en France, en perdition depuis l’émergence du Covid-19. Les uns seront pour, les autre contre, l’écologie ne peut que prôner le dévoiturage. Thèse : un communiqué de presse d’EELV « …

    Financer la bagnole ou marcher à pied ? Lire la suite »

  • Surpopulation, la télé en parle… très mal
    Trop de monde sur Terre ? (Magazine « Terra Terre » sur Public Senat le 26 mai 2020 à 23h). Nous avons regardé l’émission malgré son heure très tardive, c’était super-nul. Dans une ambiance bistro où les gens n’écoutaient pas ce qui se disait de la démographie, on passait à toute vitesse d’un thème à …

    Surpopulation, la télé en parle… très mal Lire la suite »

Action en cours

2020.03.13 Parlons de suicide « organisé »

Le parlement portugais a dépénalisé l’euthanasiedi 20 février 2020, et par 127 voix pour, 86 contre et 10 abstentions, le Parlement portugais a dépénalisé l [ ... ]

Lire la suite...
2020.03.12 lutte anti-publicitaire

Les rendez-vous de R.A.P. et de la lutte antipublicitaire : 13 mars [Tours] : Soirée ciné débat "La pub dans la ville : quels enjeux", à l'Étape 84, (84 avenu [ ... ]

Lire la suite...
2020.03.11 Paris : Marche pour le climat le 14 mar...

A la veille des élections municipales, nous marcherons le samedi 14 mars, partout en France, pour revendiquer notre droit à un avenir. Le programme h: Marche  [ ... ]

Lire la suite...
2020.03.11 Municipales et végétarisme

Municipales : carte interactive des candidat·es qui agiront pour les menus végés  L les résultats sur vegepolitique.fr Est-ce que vos candidat·es soutienne [ ... ]

Lire la suite...
2020.03.10 Marchons pour le climat

Marchons pour le climat Vendredi 13 et samedi 14 mars, de nombreux rassemblements et marches sont organisés un peu partout. Rejoignez la mobilisation la plus proche  [ ... ]

Lire la suite...
2020.03.09 Apprendre à désobéir

Quelques événements désobéissants dans toute la France et au delà.  medi 7 mars, à Paris: Formation à la Désobéissance civile.>Plus d'informations.
Pou [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions