Plus d'actions...

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Le dévoiturage, c’est l’abandon du véhicule individuel, c’est une nécessité avec l’augmentation prévisible du prix des carburants. Le covoiturage ou l’auto-partage sont une première étape à l’abandon de la voiture dans chaque ménage. Voici un communiqué FNE :

Sondage « voiture » : les Français sont prêts à la louer pour la payer moins chère

Alors que s'ouvre aujourd'hui son 37e congrès, France Nature Environnement dévoile un sondage consacré au thème de la mobilité. Parmi les enseignements qu’il délivre, on peut noter le changement de rapport au véhicule particulier et la difficulté, pour les citoyens, de réduire la distance entre le logement et le lieu de travail. Explications

La mobilité coûte cher

Sans surprise, les « actifs » et les « ruraux » sont les plus nombreux à considérer que le budget qu’ils consacrent à leurs déplacements est trop lourd. D’un côté, une population tributaire du véhicule individuel pour assurer ses déplacements professionnels et de l’autre, un ensemble de citoyens ne disposant pas d’une offre suffisante en transports collectifs pour pouvoir se passer de leur voiture.

Louer pour payer moins

Avec la moitié des personnes sondées qui se déclarent prêtes à louer leur véhicule plutôt qu’à le posséder si cela leur permet de faire des économies, ce sondage permet de mesurer l’évolution du rapport qu’entretiennent les citoyens avec la voiture. Ces résultats montrent que l’opinion publique est mûre pour envisager la fin de la propriété du véhicule individuel.

Michel Dubromel, Vice-président responsable du dossier Transports : « Ce résultat doit faire réfléchir les constructeurs confrontés à de graves difficultés financières. Ils doivent prendre conscience de la mutation qui s’opère actuellement. Passer d’une logique de production à une logique de service, c’est la possibilité de relancer une industrie moribonde et de créer les emplois de demain.»

De la nécessité d’améliorer l’offre en transports collectifs

Là encore, l’attente des citoyens concernant l’amélioration de l’offre en transports collectifs est particulièrement forte : ils sont prêts à renoncer à la voiture, à condition que l’offre alternative soit fiable et attrayante. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’attente est particulièrement grande chez les populations les plus aisées. Cette demande des catégories sociales supérieures démontrent que la voiture n’est plus forcément le signe extérieur de richesse qu’elle pouvait être jusqu’à récemment.

Le poids de l’aménagement du territoire

Les réponses apportées à la question concernant un possible déménagement pour réduire la distance entre le lieu d’habitation et celui du travail soulignent le peu de mobilité des citoyens en activité malgré l’allongement des temps de déplacement, liée à une politique d’aménagement qui favorise toujours autant une concentration des activités et un prix du foncier prohibitif.

Jean-Baptiste Poncelet, chargé de mission Transports : « Il n’y a pas encore de prise de conscience concernant le lien entre coût de la mobilité et coût du foncier. Il est essentiel que les citoyens comprennent que l’augmentation forte des prix des carburants va faire chuter la valeur des logements éloignés des transports collectifs. »

Pour une nouvelle politique de la mobilité

Bruno Genty, président de FNE : « A travers ce sondage, les Français, dans une très grande majorité, déclarent attendre une action significative du gouvernement en matière de tarification des transports collectifs. Il faut bien comprendre que le prix d’un billet ne couvre pas le coût réel des transports. Il relève donc d’un choix politique. Abaisser le prix des transports collectifs a un coût mais celui-ci sera compensé par les économies réalisées sur le budget de la santé. Rappelons que les coûts sanitaires liés à la pollution de l’air se situent entre 20 et 30 milliards par an."

Alors que s’ouvre, aujourd’hui à Clermont-Ferrand, le congrès de FNE consacré aux mobilités de demain, ce sondage vient confirmer une nouvelle prise de conscience des Français et leurs attentes. Nous demandons au gouvernement qu’il soit à leur écoute et agisse en conséquence.

Télécharger les résultats du sondage

Le point de vue des écologistes

  • Dogmatique traitant autrui de dogmatique
    Christophe Ramaux en mai 2020 : « Avec la décroissance, il n’est pas possible d’augmenter significativement le revenu des plus démunis en pariant uniquement sur le fait de « faire payer les riches »… Réduire le PIB c’est réduire la production et la demande, mais aussi automatiquement les revenus distribués… Le découplage entre production et émissions de GES a …

    Dogmatique traitant autrui de dogmatique Lire la suite »

  • L’écologisme sera la religion du XXIe siècle
    Toute politique renvoie à un ensemble de prémisses fondamentales sur ce que sont le monde, le réel, la vie, donc à une ontologie (une métaphysique) qui formate nos croyances. La politique ramène donc à des conceptions religieuses au sens de « ce qui nous relie » et fait société. Et toute religion est une construction sociale élaborée …

    L’écologisme sera la religion du XXIe siècle Lire la suite »

  • Convention citoyenne CLIMAT, pschittt…
    Les 150 tirés au sort de la convention citoyenne pour le climat ont longuement débattu en visioconférence les 30 mai et 31 mai 2020 : près de 150 propositions visant à « changer en profondeur la société ». Il n’était pas facile de se mettre d’accord ! Alors on vote, on élague, et on oublie toute virulence. Les 19, 20 et …

    Convention citoyenne CLIMAT, pschittt… Lire la suite »

  • Biosphere-Info, SARS-CoV-2 et choc pétrolier
    Notre synthèse « Biosphere-Info » paraît le premier de chaque mois. Pour la recevoir gratuitement par mail, il suffit de contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Un événement chasse l’autre. Les médias nous font passer avec trop de facilité d’une spectacularisation à une autre ; avant-hier le réchauffement climatique, hier le terrorisme, aujourd’hui la pandémie, demain… on en oublie la descente énergétique. …

    Biosphere-Info, SARS-CoV-2 et choc pétrolier Lire la suite »

  • Scolarité, l’éducation à l’écologie absente
    Surtout pas de catastrophisme dans l’éducation nationale : « La prise de conscience des questions environnementales, économiques, socioculturelles doit, sans catastrophisme mais avec lucidité, aider les élèves à mieux percevoir l’interdépendance des sociétés humaines avec l’ensemble du système planétaire et la nécessité pour tous d’adopter des comportements propices à la gestion durable de celui-ci (circulaire de juillet …

    Scolarité, l’éducation à l’écologie absente Lire la suite »

  • du point de vue des écolos, quelle écologie ?
    Thèse :« Le problème, c’est qu’il y a deux courants très opposés dans la famille écolo. Le courant qui voit dans l’écologie une sorte de perfection comme les communistes. Et un courant  qui est celui de l’ajustement permanent. »  Commentaire de biosphere : D’accord pour l’opposition entre deux courants, le manichéisme simplifie la pensée, mais il faut préciser davantage pour …

    du point de vue des écolos, quelle écologie ? Lire la suite »

  • DéCONfinement, le point de vue des écolos
    Globalement nous défendons l’idée qu’il faut sortir du culte de la croissance. Si on veut respecter l’Accord de Paris, il faudrait que la baisse annuelle du rejet de gaz à effet de serre soit celle qui a eu lieu pendant le confinement. Cela donne une idée de l’effort qu’il faudrait réaliser et du changement de …

    DéCONfinement, le point de vue des écolos Lire la suite »

  • Covid-19, choisir la sélection naturelle ?
    Il y avait deux stratégies en présence pour enrayer les contaminations, l’immunité collective ou la distanciation sociale. Aux dernières nouvelles, le virus SARS-CoV-2 entraîne bien une immunité protectrice. L’infection suscite la production d’anticorps et ceux-ci possèdent une action neutralisante contre ce coronavirus encore présente six semaines après l’apparition des symptômes. Maintenant on s’interroge sur l’efficacité …

    Covid-19, choisir la sélection naturelle ? Lire la suite »

  • Financer la bagnole ou marcher à pied ?
    L’auto, ça tue, ça pollue et ça rend con. La preuve, c’est le gouvernement français qui donne quelque 8 milliards pour un secteur automobile employant 900 000 personnes en France, en perdition depuis l’émergence du Covid-19. Les uns seront pour, les autre contre, l’écologie ne peut que prôner le dévoiturage. Thèse : un communiqué de presse d’EELV « …

    Financer la bagnole ou marcher à pied ? Lire la suite »

  • Surpopulation, la télé en parle… très mal
    Trop de monde sur Terre ? (Magazine « Terra Terre » sur Public Senat le 26 mai 2020 à 23h). Nous avons regardé l’émission malgré son heure très tardive, c’était super-nul. Dans une ambiance bistro où les gens n’écoutaient pas ce qui se disait de la démographie, on passait à toute vitesse d’un thème à …

    Surpopulation, la télé en parle… très mal Lire la suite »

Action en cours

2020.03.13 Parlons de suicide « organisé »

Le parlement portugais a dépénalisé l’euthanasiedi 20 février 2020, et par 127 voix pour, 86 contre et 10 abstentions, le Parlement portugais a dépénalisé l [ ... ]

Lire la suite...
2020.03.12 lutte anti-publicitaire

Les rendez-vous de R.A.P. et de la lutte antipublicitaire : 13 mars [Tours] : Soirée ciné débat "La pub dans la ville : quels enjeux", à l'Étape 84, (84 avenu [ ... ]

Lire la suite...
2020.03.11 Paris : Marche pour le climat le 14 mar...

A la veille des élections municipales, nous marcherons le samedi 14 mars, partout en France, pour revendiquer notre droit à un avenir. Le programme h: Marche  [ ... ]

Lire la suite...
2020.03.11 Municipales et végétarisme

Municipales : carte interactive des candidat·es qui agiront pour les menus végés  L les résultats sur vegepolitique.fr Est-ce que vos candidat·es soutienne [ ... ]

Lire la suite...
2020.03.10 Marchons pour le climat

Marchons pour le climat Vendredi 13 et samedi 14 mars, de nombreux rassemblements et marches sont organisés un peu partout. Rejoignez la mobilisation la plus proche  [ ... ]

Lire la suite...
2020.03.09 Apprendre à désobéir

Quelques événements désobéissants dans toute la France et au delà.  medi 7 mars, à Paris: Formation à la Désobéissance civile.>Plus d'informations.
Pou [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions